Accueil » Asie » DES HOMMES AUX GRANDS COEURS

DES HOMMES AUX GRANDS COEURS

Après EGIRDIR, nous avons pris la route en direction de BEYSEHIR. Deux jours avant notre départ j’ai rencontré Larrissa une brésilienne vivant au PORTUGAL également en tournée mondiale. En discutant, elle me conseilla de prendre contact avec l’association de MUSTAFA BÜYÜKKAFALI qui est aussi le responsable du service culturel et sociale de la ville. Le matin du départ nous avons donc envoyé un message via facebook à MUSTAFA pour lui demander un abri pour la nuit mais une fois arrivés ce fut une toute autre aventure.

Une fois arrivés à BEYSEHIR nous ne savions pas où trouver l’association et aucun réseau pour contacter MUSTAFA. Par chance le très agréable DUMUS ZEYBEKOGLU est venu nous aborder en nous disant qu’il venait de la part de MUSTAFA et qu’il fallait le suivre. L’office culturel se trouvait seulement à quelques mètres de là où nous étions garés. En haut des marches MUSTAFA nous attendait avec un large sourire et nous voilà installés dans son bureau, avec de quoi boire et manger. En discutant nous l’informions que c’était l’anniversaire de Charlie, 5 minutes plus tard un énorme gâteau en forme de cœur avec des bougies arriva sur le bureau et tout le monde se mit à chanter  Happy Birthday. Nous étions pris au dépourvu, ne sachant que dire ou que faire et toujours le sourire de MUSTAFA nous mettant à l’aise et la disponibilité de DUMUS prêt à rendre service à tout moment. Nous arrivions à communiquer grâce à SUDE la fille de MUSTAFA qui étudie la littérature chinoise, mais qui parle également le japonais et l’anglais; une jeune fille brillante et toute aussi souriante que son père. Après l’énorme gâteau SUDE nous informa que son père nous amènerait à l’hôtel, nous sommes toujours désemparés devant tant d’accueil et de gentillesse, nous nous attendions juste à une pièce à l’abri pour y poser nos sacs de couchage, mais MUSTAFA a décidé que nous étions les invités de la ville sous les bonnes grâces de Monsieur le maire ADIL BAYINDIR. Nous avons donc laissé nos vélos à l’office et il nous a conduit jusqu’à l’hôtel, en arrivant il nous a informé que nous ne payons rien ; que le dîner, le petit déjeuner sont offerts et que nous avons rendez vous le lendemain matin pour rencontrer le Maire, faire une interview et des séances photos en nous réservant une surprise au cours de la journée. Nous voilà dans la chambre réalisant à peine toute l’attention qui nous a été offerte.

Après une bonne nuit de sommeil MUSTAFA vint nous chercher pour nous conduire à la mairie où Monsieur le maire ADIL BAYINDIR nous a accueillis avec beaucoup de gentillesse. Il parlait un peu français, nous avons donc pu échanger quelques formules de politesse. Nous voulions encore le remercier pour son hospitalité et le présent qui nous a été remis : un grand merci.

Ensuite nous sommes partis pour une séance photo et interview tout en anglais, mais nous n’étions pas au bout de nos surprises.

MUSTAFA ET SUDE nous ont conduit à 30 kms de BEYSEHIR pour aller manger chez un ami. Son nom est NACI TANIK le patron de la compagnie internationale HUGLU fabricant d’arme de chasse et de prestige. Cet homme d’affaire a pris le temps de nous accueillir, de nous faire visiter les infrastructures mais aussi de jouer avec MARTIN et de nous offrir vestes et casquettes tout ça dans une ambiance plein d’humour. Merci beaucoup pour le temps que vous avez pris et votre générosité. Le prochain fusil que j’achèterais sera de la marque HUGLU. Nous voila repartis; en chemin une voiture est sortie de la route juste devant nous et se retrouva sur le toit. Nous nous sommes précipités vers le véhicule pour en sortir le conducteur indemne et nous avons attendu le père du jeune homme avant de repartir.

Après ces émotions nous sommes partis visiter la plus vieille mosquée de la ville et les contours du lac, guidé par notre ami DUMUS et la traduction de la brillante SUDE qui est devenue aussi la nounou de MARTIN qui ne voulait plus la lâcher.

En rentrant DUMUS me proposa de s’arrêter chez un poissonnier pour y voir les poissons présents dans le lac, on se mit à discuter et j’ai demandé comment il les cuisinait. Le patron de la poissonnerie m’amena en cuisine voir la cuisson des carpes et me demanda si j’en voulais une. Je savais pas quoi dire et on a fini avec une carpe entière grillée posée sur le bureau de MUSTAFA pour le goûter et bien sûr impossible de la payer. C’est le patron de la poissonnerie KATMERCI qui l’a offerte : un grand merci également. La carpe terminée nous sommes partis pour une dernière séance photo avec les vélos en rentrant vers l’hôtel.

Une fois arrivés nous avons quitté MUSTAFA et SUDE avec tristesse mais ce fut une journée vraiment inoubliable.

Un grand MERCI à MUSTAFA BUYUKKAFALI, Monsieur le maire ADIL BAYINDIR,La compagnie HUGLU et son patron NACI TANIK, DUMUS ZEYBEKOGLU et pour finir l’interprète de talent SUDE BUYUKKAFALI.

Au delà de la dimension professionelle, une véritable envie de faire plaisir et encore et toujours une générosité exceptionnelle, du pécheur qui nous a cuisiné la carpe jusqu’à l’homme d’affaire qui embauche des centaines de personnes, un grand pays pour des hommes aux grands coeurs.

MERCI

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fwww.haberler.com%2Fbisikletleriyle-dunya-turuna-cikan-fransiz-aile-13950014-haberi%2F%3Ffbclid%3DIwAR1SXJnpyKK88MhwnUt4ZIyEUfnV3Jzg6b5M_SmEKaTyBSaQCnpel57b-vI&h=AT37JvXQSWD-HoOVop_5j93oq4Ey4FdJFWkNJjr13HCNSnxaCjdXOgG7jOyCCi-GWR66B1BbK3HkoASpPx79rTVhSPJ8vGAnsFnI5sV7CHUSGr_N2MACHSE-fqem6WTm0g&tn=-UK-R&c[0]=AT3WHURvUzx6NFiJQkIXgFf-zmWzQgt6ZCLJ3hU2VxAUan_o11uH2SC2MnhdIhf7kHGz_VE3OFCEW3akJ5a_Vy5_Y4008vPtdme3sANtn5wza85ru3WRrCN_VBN_oN91Uym_qmqFjQo5cYSZvBS5IB9vGpE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires