Accueil » Europe » Serbie or not to be

Serbie or not to be

Convaincu par l’hospitalité croate, nous passons la frontière serbe avec cette fois ci un premier tampon sur nos passeports. Attention!!! sur la route c’est le règne du plus gros (embêtant pour des vélos) nous obligeant parfois à ralentir ou se mettre sur le bas côté pour éviter les véhicules. Les trajets sont donc stressants et demandent que toute la famille soit bien réveillée dés le matin pour parer aux différents dangers de la circulation c’est donc le retour du général super connard alias moi pour mettre la famille sous tension de façon a effacer les appréhensions. Dans le principe; le temps que passe Vanina a me détesté, la peur n’a pas le temps de s’installer…… Drôle de stratégie certes mais on avance malgré les intempéries et les risques de la route. Nous arrivons dons à Belgrade sans encombre; ici elle est appelée la Barcelone des Balkans, c’est un joli bordel je m’explique; les beaux quartiers se mélangent aux immeubles en béton brut dans des rue et ruelles pleines de graffitis, décorés par la multitude de climatiseurs accrochés aux bâtiments, c’est une cité d’artiste et de fêtes, pas désagréable à visiter pour une petite famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *